Surf à Bali : les spots de surf à connaître

Activités Bali Authentique

Sports

Vous avez entrepris de partir en voyage à Bali pour vos vacances et de surfer ses vagues mythiques : vous avez bien fait. Le surf est à Bali ce que le rugby est à la Nouvelle-Zélande. L’ile des Dieux est le paradis des surfeurs. Il existe de nombreux spots de surf tout autour de l’ile. Ce petit guide vous fera une liste non exhaustive des spots incontournables mais aussi de quelques secrets spots où vous pourrez surfer des vagues que seuls les indonésiens connaissent.

Les 5 spots de surf incontournables à Bali

Uluwatu : le spot mythique de Bali

Un passage à Uluwatu est obligatoire lorsqu’on vient surfer à Bali. En effet, Uluwatu se situe sur la pointe sud-ouest de la péninsule du Bukit. Ce spot offre un spectacle incroyable lorsque la houle est au rendez-vous. C’est une vague de reef qui déroule à gauche, ou le tube est de rigueur sur certaines sections de la vague. Nous vous conseillons d’y aller plutôt marée haute/mi- marée. Ce spot fonctionne de mai à octobre lors de la saison sèche ou la direction du vent est offshore.

Attention, Uluwatu est parfois sujet à de forts courants. La mise à l’eau à marée haute peut être compliquée, ainsi que son retour. Vous partez d’une ouverture sur la falaise, et il ne faut pas manquer cette ouverture lorsque vous rentrez, sinon, vous êtes repartis pour un tour.

A marée basse, le reef se découvre et le spot devient peu profond (« shallow »). La vague se creuse d’avantage est devient rapide. La chute est à éviter si on ne souhaite pas gouter aux bienfaits du citron vert.

Si vous êtes un surfeur néophyte, vous pourrez tout de même contempler les barrels (tubes) autour d’un verre depuis le Single Fins, présent sur le flanc de la falaise ainsi que le merveilleux spectacle offert par le coucher de soleil.

Apprendre à surfer à Kuta Bali et Canggu

Kuta et Canggu se situe sur la côte ouest de Bali. Ces deux spots de surfs sont réputés pour leur accessibilité. En effet, les premiers pas, les permiers take-off en surf à Bali s’effectuent principalement sur ces deux plages. Les vagues de Kuta et de Canggu (echo beach) cassent sur du sable et non des coraux. (beachbreak). Vous trouverez sur place de quoi louer une planche ainsi que des surfeurs locaux pour vous donner vos premiers cours pour quelques dizaines d’euros. (environ 200k IDR ). Vous pourrez aussi séjourner dans un surf camp et profiter de conseils avisés de moniteurs expérimentés.

Balangan beach: du débutant au surfeur confirmé

Balangan est un spot de surf sur le bukit situé non loin du New Kuta Golf et des resorts de luxe en construction.

C’est une plage plus ou moins facile d’accès, avec un fond corailleux. La vague de Balangan est une gauche de type breakpoint. A marée basse, il est possible de marcher jusqu’au peak en longeant la falaise sur la gauche.

Lorsque le spot de Balangan beach reçoit la houle adéquate, il est possible de tuber à mi marée et marée basse, mais attention à la chute. Le corail de Balangan ne pardonne pas.

A marée haute, les vagues sont moins creuses et il est tout à fait possible, dans des conditions moyennes, de s’initier au surf avec un professeur que vous pourrez trouver dans un des warungs présents le long de la plage. Vous pourrez également y louer une planche pour 50 000 IDR par heure.

Dreamland Beach

Dreamland beach se situe entre Bingin beach et Balangan beach. Cette plage est réputée pour la couleur bleue turquoise de son eau. La vague de Dreamland beach déroule à droite et à gauche. C’est un beachbreak avec quelques patates en fin de vague à droite comme à gauche (lorsque la vague est shorebreak). C’est une vague accessible pour tous niveaux, la vague casse sur du sable. Ce spot ne fonctionne qu’à mi marée / marée basse avec une houle consistante.

Keramas : une droite parfaite

Keramas se situe sur la côte est de Bali entre Padang Bay et Sanur. Le spot se trouve en face de l’hotel Kommune ou il est d’ailleurs très agréable de venir se reposer après une session. Keramas est un spot qui offre une vague de reef déroulant à droite. Souvent tubulaire, c’est une vague rapide qui se surf à marée montante ou descendante.

A marée basse, comme à Uluwatu, la chute est proscrite sous peine de se blesser sur les coraux et les oursins bien présents sur ce spot. L’avantage de ce spot est son affluence de surfeurs : vous y trouverez une quinzaine de personnes tout au plus. Keramas fonctionne principalement pendant la saison humide, où les vents (offshore) sont favorables à la formation d’une vague parfaite.

Serangan beach

l’acces à Serangan se trouve sur la Bypass Road entre Sanur et Kuta. Les paneaux indiquent Selatan. C’est une double voies récemment aménagé qui vous emmènera jusqu’à un chemin de terre. Après avoir payé la dime (2000 IDR), il vous reste 1km à slalomer entre les nids de poules et les cailloux pour accéder au graal. Ce spot est resté secret pendant fort longtemps. Ce n’est que très récemment qu’on constate une légère augmentation de la population à l’eau.

Ce spot offre des droites et gauches pour tous niveaux. Vous pourrez y prendre votre premier tube comme votre première leçon de surf. Ce spot fonctionne à marée haute comme à mi- marée et marée basse. Les vagues cassent sur un fond de coraux. Vous pourrez refaire le plein d’énergie entre deux sessions en vous restaurant dans les petits Warungs locaux.

Green bowl beach

Green bowl se situe au sud du Bukit. Il faut suivre la route qui mène vers l’hotel Bali Cliff Resort, descendre une centaine de marches et vous arriverez sur une petite plage quasiment déserte truffée de grottes où peuvent séjourner parfois même des chauves-souris.

Green bowl offre principalement des droites puissantes sur plusieurs peaks à marée haute. Il faut avoir une bonne condition physique pour surfer ce spot, les temps de repos sont relativement courts car le courant y est très important. De plus, après avoir passé plus de deux heures à l’eau, la centaine de marche qui vous attend pour remonter est susceptible de vous abattre.

Gunung payung beach

Gunung Payung beach (Pantaï Gunung Payung) se trouve entre Nusa dua et Green bowl au sud du Bukit. Cette zone est en plein développement et vous accédez à la plage en passant à travers différents chantiers. Ce spot possède les mêmes caractéristiques que Green bowl hormis le fait que vous serez surement seul à l’eau. C’est un secret spot fréquenté uniquement par les locaux et les surfeurs à la recherche de vagues « vierges ».

Prévoyez une bouteille d’eau et un petit encas lors de votre session car aucun service n’est présent sur cette plage, mais chut, c’est un secret.

Infos pratiques avant de surfer à Bali :

Pendant la saison sèche, entre mai et octobre, il est préférable de surfer sur la côte ouest de Bali. Les températures de l’eau et de l’air sont en moyenne de 28 degrés durant cette période et les vents sont favorables.

Pendant la saison humide, la température de l’air est d’environ 30 degrés et l’eau à 28 degrés. La côte est de Bali est alors à privilégier car elle bénéficie pendant cette période de vent offshore.

Les blessures sont un réel problème dans les pays tropicaux. La cicatrisation se fait plus lentement et le risque d’infection est plus important. Si vous heurtez le reef, il est conseillé de frotter votre plaie avec du citron vert : c’est fort désagréable mais cela permet d’éliminer le corail incrusté. Nous vous conseillons de bien désinfecter la plaie par la suite, de laissez cicatriser pendant quelques temps et surtout d’éviter de retourner à l’eau pendant cette période.

Tous ces spots sont accessibles en scooter. Il est facile de louer un scooter avec un rack à Bali pour environ 50 000 IDR par jour. ( environ 3 euros)

Il ne vous reste plus qu’à waxer votre planche et mettre votre plus beau maillot, et n’oubliez surtout pas de respecter les locaux et de mettre une protection solaire. Bon surf !

photo Surf à Bali : les spots de surf à connaître  1

photo Surf à Bali : les spots de surf à connaître  2

photo Surf à Bali : les spots de surf à connaître  3

photo Surf à Bali : les spots de surf à connaître  4

Haut de page