Les tours "aventure" (Trekking & Vélo) de Bali Authentique

balades et treksPrendre son temps. Découvrir des lieux secrets tout au bout de petits sentiers, au cœur de la forêt ou au beau milieu des rizières. Partager le plaisir d’être là avec les Balinais…

La marche est sans doute le meilleur moyen de savourer Bali, de s’évader et de se ressourcer. Nos balades et treks sont modulables, et peuvent s’adapter à vos attentes de découvertes tout en respectant votre forme du moment.

De la même manière le vélo est un excellent moyen de découvrir Bali, de partir à la rencontre de ses habitants, ainsi que de profiter des superbes paysages de l’île. Généralement, c’est au cours de journées de liberté sans guide ni voiture que nous vous mettons des vélos à disposition. Mais il est également possible d’inclure au programme de certaines journées des excursions à deux roues !

 

Exemple de trekking

Exemples de circuits en vélo

Tours Trekking

Jatiluwih (Bali)

Une randonnée de 3 heures dans un cadre exceptionnel. La région de Jatiluwih abrite en effet les plus belles rizières en terrasses de Bali. Cette marche vous fera sillonner des sentiers de traverses empruntés par les Balinais qui travaillent dans les rizières. Elle sera l’occasion de vous familiariser avec les techniques ancestrales de culture de la céréale nourricière de l’île, au cœur de l’hindouisme balinais, et vous permettra d’admirer la complexité ses systèmes d’irrigation. Au cours de la balade, vous pourrez prendre un encas dans une cocoteraie, îlot vierge au milieu de cet univers façonné par la main de l’homme paysagiste.

Munduk (Bali)

  1. Une randonné facile vous fera descendre au fond d’une vallée, à travers une superbe forêt primaire. Les espèces d’arbres sont d’une variété infinie, abritant de nombreux oiseaux tropicaux. Le sentier vous mènera jusqu’à une belle cascade, dont les embruns rafraîchissent singulièrement l’atmosphère.
  2. Un véritable trekking, qui vous fera emprunter un chemin forestier souvent mis à mal par la pousse incontrôlable de la végétation tropicale. Il vous faudra peut être vous munir d’une sagaie, ou du moins d’un bambou, afin de dégager votre route ! Vous serrez récompensés de vos efforts lorsque vous découvrirez une cascade des plus secrètes, que seule le murmure permet tout d’abord de desceller au milieu de cette nature foisonnante.

Danau Tamblingan (Bali)

Le plus préservé des lacs de montagnes de Bali est le cadre idéal pour les amoureux de nature ! Le chemin qui longe les berges mène jusqu’à un petit temple qui se reflète dans les eaux du lac, et où les offrandes semblent la seule trace d’une présence humaine. Puis vous vous enfoncerez dans la forêt primaire, entre d’immenses arbres recouverts de mousse, jusqu’à un antique sanctuaire chinois, où l’atmosphère contemplative prête à la rêverie comme à la méditation.

Monastère bouddhiste de Pupuan (Bali)

Un endroit unique. Ce monastère bouddhiste, refuge d’une petite communauté de moines, n’est référencé dans aucun guide. La cascade située dans ses environs nous a été signalé par l’un des moines, qui perçoit le bruit de la chute lors de ses périodes de méditations. Sous le couvert des arbres de la forêt, vous parviendrez jusqu’à la cascade, et pourrez vous baigner dans le bassin où se jette l’eau fraîche. Rarement l’expression « bain de nature » n’a si bien porté son nom !

Gunung Abang (Bali)

Les tours opérateurs classiques proposent généralement l’ascension du Gunung Batur voisin (1717 mètres), hélas devenu un lieu de tourisme de masse. Cette marche de 6 heures aller-retour vous mènera quant à elle à travers la forêt primaire au sommet du Gunung Abang (2152 mètres). Au cours de l’ascension, vous découvrirez quelques sanctuaires hindouistes perdus dans une nature préservée. Arrivée au sommet, vous pourrez admirer toute la caldeira du Batur, ainsi que l’impressionnant Gunung Agung (3142 mètres), point culminant de l’île et résidence des Dieux balinais. La marche terminée, vous vous rendrez en compagnie de votre guide jusqu’au lac situé en contrebas, pour voir de plus près les impressionnantes coulées de lave sillonnant le paysage...

Gunung Agung (Bali)

Lors d’une étape à Sidemen, dans les montages du centre est de Bali, vous pourrez décider de partir durant la nuit faire l’ascension du Gunung Agung, le point culminant de Bali (3142 mètres) et la résidence des Dieux. Deux options sont possibles. La première part du temple de Pasar Agung, et permet d’atteindre le sommet en 3 ou 4 heures. La deuxième part du temple mère de Bali, le Pura Besakih, et nécessite de marcher 5 ou 6 heures pour gagner le point culminant du volcan. La vue depuis là haut embrasse l’ensemble de l’île, ainsi que la lointaine voisine Lombok ! Un paysage à la fois serein et sauvage...

De Bebandem à Tenganan (Bali)

Le sud-est de Bali est une région à part. Coincées entre les montagnes et la mer s’étale en pente douce des rizières en terrasses. Une randonnée de trois heures vous fera traverser de minuscules villages traditionnels perdus dans des entrelacs de rizières. Cette marche de trois heures environ vous fera descendre de la montagne jusque dans la plaine, en découvrant à la fois des paysages ruraux de toute beauté, et la vie quotidienne des tranquilles villageois. Emotions garanties… à l’écart des sentiers touristiques. Vous finirez votre promenade par la visite d’une tribu aborigène (les premiers habitants de Bali, avant la javanisation).

Kawah Ijen (Java)

L’ascension du Kawah Ijen, volcan rendu célèbre par un documentaire de Nicolas Hulot, est a classée à part, car elle demande un effort du corps tout autant qu’une mise à l’épreuve de notre conscience. Au bout d’une heure et demie de montée, offrant une splendide vue sur les montagnes environnantes et sur la Mer de Java, vous parviendrez jusqu’à la crête qui cerne le vaste cratère. Vous pourrez, si le vent ne rabat pas les fumeroles de souffre, descendre jusqu’au lac d’acide aux couleurs bleu-vert, peuplé d’une espèce de méduses unique au monde. Un paysage sauvage qui laisse rêveur. Dans cet environnement hostile travaille en effet des villageois des environs, qui récolte le souffre aux bords du lac, puis le portent jusqu’au bas du volcan. Une tâche harassante (certains soulève jusqu’à 80 kilogrammes !) qui explique le statut de surhomme que les habitants de la région leur ont conféré.

Circuit de 4 jours / 3 nuits au Gunung Rinjani (Lombok)

Atteindre le sommet du Gunung Rinjani, point culminant de Lombok et deuxième plus haut sommet d’Indonésie (3726 mètres) ce mérite ! Son ascension nécessite en effet 4 jours et 3 nuits. Le volcan est vénéré par les habitants de Lombok comme par les Balinais qui y voir l’égale du Gunung Agung. De nombreux Balinais font d’ailleurs un pèlerinage annuel jusqu’au volcan, qui s’achève par un jeté d’offrandes dans les eaux du « Segara Anak », « l’Enfant de la mer », le vaste lac qui occupe le centre du cratère. Votre ascension s’égrènera au rythme des passages aux postes d’observation de la PHPA, qui surveillent les humeurs du volcan.

  • Premier jour
    Départ du village de Senaru, où se trouve le poste 1, en direction de l’entrée du Parc National Naturel du Gunung Rinjani. Après 2 heures 30 de marche, arrivée au poste 2 (1570 mètres). Encore 1 heure et demie pour atteindre le poste 3, déjà à 2300 mètres au dessus du niveau de la mer ! Ce sera le lieu où vous planterez votre tante, pour une première nuit sur les pentes du Rinjani.
  • Deuxième jour
    Depuis le poste 3, 1 heure et demie est nécessaire pour rallier le lieu dit « Pelawangan 1 », à 2634 mètres d’altitude, qui surplombe le lac. Si vous vous mettez en route assez tôt durant la nuit, vous pourrez assister à un superbe lever de soleil sur le lac. Possibilité de passer la journée en vous baladant aux abords du camp… En attendant le coucher du soleil.
  • Troisième jour
    La descente jusqu’au bord du lac prend environ 2 heures. Arrivée au bord, vous pourrez vous délasser dans des sources chaudes réputées pour leurs bienfaits. Retour par la suite à votre camp de base, mais il vous sera aussi possible de dormir aux abords du lac.
  • Quatrième jour
    Gagner le point culminant demandera encore 5 heures d’efforts… D’où vous jouirez d’un panorama grandiose ! Retour par un autre chemin sur les abords du volcan. La descente vous prendra entre 5 et 6 heures.
Haut de page

Tours Vélo

Le vélo est un excellent moyen de découvrir Bali, de partir à la rencontre de ses habitants, ainsi que de profiter des superbes paysages de l’île. Généralement, c’est au cours de journées de liberté sans guide ni voiture que nous vous mettons des vélos à disposition. Mais il est également possible d’inclure au programme de certaines journées des excursions à deux roues !

Ubud et ses environs

La région d’Ubud se prête particulièrement au vélo. Les routes sont généralement en excellent état, les pentes modérées, et le chemin facile à trouver ! Vous pourrez ainsi partir, seuls où accompagnés de votre guide, sur les petites routes qui sillonnent entre rizières et forêts, à la découverte des villages d’artisans spécialisés dans le travaille de la pierre et du bois, domaine où les Balinais sont passés maîtres ! Possibilité en chemin de vous arrêter aux abords d’une rivière, et de vous y rafraîchir, en compagnie des Balinais, dont c’est la coutume, ou à l’écart.

Kintamani - Ubud

Cette excursion vous permettra de passer la journée en vélo… Sans avoir à affronter une seule montée ! Vous gagnerez en début de matinée et en voiture Kintamani, qui domine l’impressionnante caldeira du Gunung Batur et son lac gigantesque. De là, vous partirez en vélos en direction d’Ubud. Vous traverserez ainsi des paysages très variés, passant des forêts recouvrant les pentes des montagnes aux splendides rizières en terrasses du nord d’Ubud, tout en traversant de nombreux petits villages d’artisans. Une excursion facile dans des paysages de rêves !

Sur la route entre Tirta Gangga à Amlapura

Entre une étape entre les montagnes du centre-est et la côte sud-est de Bali, il vous sera possible de faire une partie de la route en vélo, autour de Tirta Gangga et Amlapura. Les rizières de cette région, nichées dans les profondes vallées qui descendent en pentes douces vers la mer, sont vraiment photogéniques. Les villages que vous traverserez sont encore très préservés, et il ne serait pas étonnant que des enfants intrigués et souriant se mettent à votre poursuite !

Haut de page