Temples de Bali

Encyclopédie Bali Authentique

grand temple avec meruLes temples balinais ont tous en commun d’êtres différents de ceux de l’Inde. Ici, pas de statue des Dieux et Déesses vénérés dans l’enceinte sacrée, mais un sanctuaire composé d’un parvis non couvert entouré d’un mur. On y trouve plusieurs édifices de pierre, où descendent les divinités à l’occasion de certaines cérémonies. Il s’agit de sièges ou de niches vides, et de tours ressemblant à des pagodes. Les tours (“Meru”) comportent toujours un nombre impair d’étages et représentent le Mont Meru de la mythologie hindoue. L’essentiel dans les temples balinais est cette enceinte sacrée. Ils sont le prolongement des sanctuaires indonésiens pré-hindous, où Dieux et Ancêtres divinisés résidaient dans des mégalithes dressés au centre de l’espace sacré.

L’unité cultuelle de base est le temple domestique (“sanggah” ou “pemerajan” dans les castes supérieures). Il comprend de nombreuses constructions en bambou ou en briques. La plus importante est la Sanggah Kamulan ou chasse des origines, dédiée au culte des ancêtres. Elle est constituée de trois parties: les deux extrêmes sont consacrées aux ancêtres masculins et féminins, celle du milieu au Dieu du soleil (Batara Guru, avatar de Siwa), considéré comme le pré-ancêtre mythique, et qui permet à la partie de la famille encore sur terre d’entretenir des relations avec celle qui est déjà auprès des Dieux.

Pura DadiaNon loin de la Sanggah Kamulan se trouvent les colonnes sacrificielles à Ngrurah, protecteur du terrain et du sol, et Taksu, messager des Dieux et médiateur entre les Dieux et les hommes. Une autre chasse est consacrée au Seigneur du Gunung Agung. Les temples domestiques sont rattachés au temple central où sont vénérés les ancêtres de la famille élargie (“Pura Kawitan”) ainsi qu’au temple des ancêtres du clan (“Pura Dadia”).

Les villages sont eux-mêmes enserrés dans un réseau de temples plus importants appelés Kahyangan Tiga: le temple des origines ou “Pura Puseh”, placé du coté Kaja et permettant le contact avec les êtres divinisés, le temple du Conseil ou “Pura Bale Agung”, dédié aux affaires de ce monde, au centre, et le temple des Morts ou “Pura Dalem”, du cote Kelod, établissant le contact avec les êtres chtoniens (pour les divisions Kaja/Kelod, cf “Le cosmos, ses subdivisions et son ordre”). Les temples royaux possèdent deux autres sanctuaires absents des temples domestiques: le temple d’Etat ou “Pura Penataran”, destine à maintenir la prospérité du royaume, et le temple des Ancêtres ou “Prasada”, lieu de contact avec les membres divinisés de la dynastie.

Haut de page